Les entreprises européennes de plus en plus désireuses d'externaliser le payroll

9 novembre 2021

L’externalisation du payroll a le vent en poupe dans toute l’Europe. C’est l’une des principales conclusions d’une enquête à grande échelle menée auprès des employeurs par SD Worx, l’un des principaux prestataires de services RH et payroll européens. Aujourd’hui, 6 entreprises européennes sur 10 concluent un contrat avec un partenaire d’externalisation ou envisagent de le faire afin de déléguer (partiellement) leur payroll. La Belgique montre la voie : seuls 27 % des entreprises belges sont prêtes à gérer entièrement leur propre payroll elles-mêmes. L’environnement commercial en constante évolution et la législation complexe sont à l’origine de cette tendance.

59,6 %

des entreprises européennes externaliseraient, totalement ou partiellement, la gestion de la paie ou envisageraient de le faire

Alors que la volonté générale d’externaliser les tâches RH n’a pas beaucoup changé depuis début 2020, l’externalisation du payroll devient de plus en plus attrayante. L’Italie et la Suisse se démarquent particulièrement. Tandis que seuls 17 % des entreprises italiennes et 6 % des entreprises suisses sous-traiteraient tout (ou une partie) de leur payroll en 2020, les chiffres sont passés à 26 % en Italie et 20 % en Suisse. L’intérêt envers l’externalisation du payroll a également augmenté en Belgique, en France, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni par rapport à l’année dernière. L'Allemagne enregistre les différences les plus limitées avec un changement de 0,5 % à peine, tout comme l'Irlande avec une baisse de 1 %. Environ 43,5 % des entreprises européennes essaient activement d’améliorer leurs processus payroll, soit dans des projets en cours, soit dans des projets à réaliser à court ou à long terme. En outre, le payroll est passé du numéro 8 au numéro 3 dans la liste des domaines RH les plus adaptés à l’externalisation. Cela peut s'expliquer par le fait que les HR Manager préfèrent confier cette tâche à un partenaire de confiance en raison de la complexité de la législation d’une part et de la continuité d’autre part. Seuls l’automatisation des processus RH et le respect des réglementations sociojuridiques semblent être externalisés davantage. Ces deux éléments facilitent le processus payroll.

Les entreprises en Belgique, en Italie, dans les pays nordiques, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en France, en Suisse et en Autriche considèrent le payroll comme l’un des 5 principaux domaines RH dans lesquels les tiers peuvent faire la différence. La Pologne, l'Irlande, l'Espagne et l'Allemagne sont les seuls pays où l’externalisation du payroll ne fait pas partie du top 5.

Demande de formules d’externalisation étendues

En analysant les données, nous remarquons que le nombre moyen d’entreprises européennes qui sous-traitent (ou envisagent de sous-traiter) la majorité ou la totalité de leur payroll a considérablement augmenté, passant de 16 % en 2020 à 21 % en 2021. 

De plus, l’externalisation complète du payroll auprès de partenaires de confiance a largement progressé dans toute l’Europe au cours de l’année écoulée. Quelques observations notables concernant les données ci-dessous : La Belgique mène toujours le peloton quant à l’externalisation du payroll, la Suisse triple ses chiffres et l’Irlande est le seul pays sondé à enregistrer une moindre demande d'externalisation étendue du payroll.

Un terrain fertile pour l’externalisation de la paie

Comment expliquer la popularité croissante de l’externalisation du payroll ? « L’explication est multiple », explique Anne-Lise Demortier, Business Partner - Payroll & HR Solutions chez SD Worx. « Premièrement, l’externalisation du payroll ouvre la voie à des projets plus stratégiques. De l’acquisition des talents à l’apprentissage et au développement, la plupart des équipes RH connaissent de nombreuses meilleures façons d'utiliser leur temps après la pandémie que de le consacrer à la gestion répétitive et fastidieuse du payroll. Deuxièmement, la sous-traitance apporte une tranquillité d’esprit durant une période mouvementée. Les avancées technologiques et les services basés sur le cloud garantissent des données sécurisées et faciles d’accès pour les travailleurs à distance, tandis que votre partenaire se charge de la conformité aux nouvelles règles et réglementations, où que vous soyez. Enfin, il ne faut pas oublier le facteur humain. L’externalisation d’une partie (ou de la totalité) des tâches payroll les plus fastidieuses et sujettes aux erreurs renforce l’esprit d’équipe dans un département soumis à une pression constante depuis des années. »

Téléchargez le deuxième e-book de la série « Ride smarter, not harder » : L’externalisation du payroll, pourquoi maintenant et comment exceller.

À propos de l'enquête employeur

L’enquête en ligne « The Future of Work and People in Europe 2021 » (L'avenir du travail et des personnes en Europe – 2021) a été menée en juin 2021. Pendant plusieurs semaines, SD Worx a réussi à contacter un total de 3.000 entreprises de 12 régions et pays européens (l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, l'Espagne, la France, l'Irlande, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Royaume-Uni, la Suisse et les pays nordiques). Les participants travaillaient au sein d'entreprises de tailles variées, allant de petites entreprises (moins de 100 collaborateurs) à de grandes entreprises (plus de 1.000 collaborateurs), réparties dans les 4 secteurs de l'économie.