La numérisation des RH toujours plus axée sur les RH que sur les employés

12 octobre 2021

Une enquête européenne menée auprès des employeurs par le principal prestataire européen de services RH et de payroll SD Worx montre que la numérisation des RH vise à faciliter principalement la vie des RH, mais pas tellement celle des travailleurs. Pour l'illustrer : la maturité numérique a été principalement obtenue pour des processus hautement transactionnels, alors que les systèmes de gestion l’emportent largement sur les outils plus axés sur les employés tels que les systèmes en libre-service, les plateformes de gestion de l’expérience des employés et les assistants numériques. En parallèle, les fournisseurs de technologies RH essaient de renverser la tendance pour répondre aux appels à l'aide des employés.

37,7 % (soit une hausse de 1,1 % par rapport à 2020) des entreprises européennes déclarent une maturité numérique élevée des RH


La maturité numérique des RH est très similaire à celle de l’enquête menée par SD Worx l’année dernière : environ 37 % des entreprises européennes déclarent avoir atteint une maturité numérique des RH élevée à très élevée. Environ une entreprise sur trois signale un niveau plutôt modéré et plus d’une entreprise sur quatre se rend compte qu’il est urgent d’accélérer les choses. Il est toutefois important de noter les différences significatives qui apparaissent entre les différents domaines des RH.

Du payroll au bien-être des employés

Les tâches RH très transactionnelles, telles la paie ou la gestion du temps et des dépenses, obtiennent un score beaucoup plus élevé pour la maturité numérique que les domaines plus axés sur l’humain, tels le bien-être des employés, l’engagement des employés et le travail d’équipe, pour lesquels seul un employeur sur trois déclare avoir atteint un degré de maturité élevé à très élevé. Même le recrutement et la sélection, les premiers points de contact du parcours de l’employé, sont relégués au bas de la pile.

graph

 

Le payroll : 3,4/5

Le payroll est le premier domaine des RH pour la maturité numérique dans tous les pays, sauf l’Allemagne (2), l’Espagne (2), la Suisse (2) et l’Italie (5).

Différences nationales

L'analyse des chiffres par pays fait apparaître des différences remarquables. Par exemple, plus de 4 entreprises espagnoles, allemandes et irlandaises sur 10 déclarent avoir atteint un niveau (très) élevé de maturité numérique dans le domaine des RH orienté vers l’humain, tandis qu'à peine 2 entreprises nordiques sur 10 déclarent ce même niveau.

Maturité numérique élevée dans le domaine des RH axé sur l'humain (bienveillance, engagement et travail d’équipe)

Top 3 du classement;

  1. Espagne (44 %)
  2. Irlande (42 %)
  3. Allemagne (41,8 %)

Les 3 derniers du classement

  1. Pays nordiques (22,3 %)
  2. Belgique (24,4 %)
  3. Royaume-Uni (27,5 %)

Les systèmes d’administration comme option par défaut

En examinant le type de technologies utilisées par les entreprises pour exécuter leur transformation numérique, la conclusion est la même : la technologie des RH est aujourd’hui la technologie par défaut. Cela signifie que les systèmes de gestion sont très susceptibles d’être utilisés par les sociétés européennes, le Royaume-Uni se situant en tête avec 39 %. D’autre part, moins d’une entreprise européenne sur cinq fournit des outils qui permettent aux employés d’être plus autonomes et d’améliorer leur expérience des RH (systèmes en libre-service, plateformes d’expérience des collaborateurs (EX) et assistants numériques alimentés par l’IA). En ce qui concerne le bien-être de l’employé, les systèmes en libre-service, ainsi que les données et les analyses, sont les outils techniques les plus fréquents pour responsabiliser les employés. Les meilleurs scores sont obtenus par l’Irlande et la Pologne en matière de libre-service, et par l’Allemagne et l’Autriche pour l’utilisation des données et des analyses des employeurs. Une plateforme de gestion de l’expérience des collaborateurs et des assistants alimentés par l’IA (chat automatique, par exemple) sont associés à toutes les fournitures technologiques des RH. Moins d’une entreprise sur dix intègre ces systèmes.

Quel type de technologie RH utilisez-vous ?

  1. Systèmes de gestion (30 %)
  2. Systèmes en libre-service (19 %)
  3. Données et analyses (19 %)
  4. Plateforme d’expérience des collaborateurs (9 %)
  5. Assistants numériques et robots alimentés par l’IA (9 %)
graph

 

Construire des écosystèmes numériques collaboratifs

43,1 % des employés européens ont un ressenti (très) positif quant à l’approche générale de leur organisation en matière de RH

«Une voie possible pour que les RH puissent (re)trouver un lien avec les collaborateurs consiste à privilégier l’expérience des collaborateurs dans leur transformation numérique», déclare Anne-Lise Demortier, Business Partner – Payroll & HR solutions chez SD Worx. «Pour ce faire, il faut sélectionner une technologie qui permet de collaborer avec les RH. Par exemple, notre solution RH multipays, SD Worx People, implique des managers, des collaborateurs et des professionnels des RH dans plusieurs pays pour collaborer efficacement sur les RH, en étant guidé par des flux de travail en libre-service. Cet outil convivial améliore considérablement l’expérience des collaborateurs, tout en offrant aux RH la certitude que toutes les données du personnel sont exactes, car le CORE HR est basé sur le système de payroll. »

Vous pouvez télécharger l’e-book complet ici.

À propos de SD Worx

Dans un monde du travail dynamique, les organisations ont aujourd'hui besoin d'un personnel énergique et motivé, stimulé par une technologie intelligente. Prestataire et leader européen de solutions humaines, SD Worx transforme les RH en une source de valeur ajoutée pour l'entreprise et ses collaborateurs, au travers de quatre éléments clés que sont la technologie, l'externalisation, l'expertise et les informations basées sur les données. De plus, SD Worx fournit des solutions pour l'ensemble du cycle de vie des collaborateurs, de la paie des employés à l'attraction, la récompense et le développement des talents.

Plus de 76.000 petites et grandes organisations du monde entier font confiance à SD Worx et ses plus de 75 années d’expérience. SD Worx propose ses people solutions dans 150 pays, calcule les salaires d’environ 5 millions de travailleurs et se classe parmi les cinq premières entreprises mondiales du secteur des RH. SD Worx compte plus de 5.300 collaborateurs actifs dans dix-huit pays : Belgique (siège social), Allemagne, Autriche, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Irlande, Italie, Luxembourg, Île Maurice, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni, Suède et Suisse.

En 2020, SD Worx a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de plus de 825 millions d’euros (pro forma).

Plus d’infos sur www.sdworx.com/Suivez-nous sur LinkedIn et Twitter

À propos de l'enquête employeur

L’enquête en ligne « The Future of Work and People in Europe 2021 » (L'avenir du travail et des personnes en Europe – 2021) a été menée en juin 2021. Pendant plusieurs semaines, SD Worx a réussi à contacter un total de 3.000 entreprises de 12 régions et pays européens (l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, l'Espagne, la France, l'Irlande, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne, le Royaume-Uni, la Suisse et les pays nordiques). Les participants travaillaient au sein d'entreprises de tailles variées, allant de petites entreprises (moins de 100 collaborateurs) à de grandes entreprises (plus de 1.000 collaborateurs), réparties dans les 4 secteurs de l'économie.