Mettre la technologie au profit de services RH performants

2 août 2016

En janvier, Sébastien Genesca changeait d’univers. L’ex-dirigeant de CGI rejoignait l’équipe luxembourgeoise de SD Worx, prestataire de services RH, où il occupe la fonction de Managing Director. Un nouvel univers, qui s’appuie cependant aussi sur la technologie pour créer de la valeur auprès de ses clients.

« L’envie de découvrir de nouveaux métiers et de relever un challenge intellectuel. » Voici ce que répond Sébastien Genesca lorsqu’on lui demande ce qui l’a poussé à quitter le monde IT, dans lequel il évoluait depuis 2001, pour rejoindre l’univers des services RH. Le nouveau Managing Director de SD Worx, qui a toujours privilégié « une gestion humaine des ressources » à la gestion des ressources humaines, ne regrette en rien son choix. « Le challenge est très enrichissant et les défis, en terme de management, ne sont pas si éloignés de ceux rencontrés dans l’IT. Nous restons dans le monde des services, avec la nécessité de veiller à satisfaire une clientèle exigeante, de développer une expertise toujours plus poussée et d’innover. » 

 

Externaliser la gestion des salaires

Comme dans de nombreux secteurs, les professionnels RH doivent faire face à de nouveaux défis et à une complexité croissante. Et comme dans de nombreux métiers, la digitalisation opère. « Un de nos défis est de démontrer aux responsables des ressources humaines qu’il y a aujourd’hui une opportunité d’externaliser certaines fonctions RH, comme le calcul des salaires ou la gestion de la paie, intégralement ou en partie », assure Sébastien Genesca. Au Luxembourg, par rapport aux pays voisins, ce type de démarche reste encore timide. « Auprès de nos interlocuteurs, il y a un travail d’évangélisation à réaliser »… Un même mouvement s’opère au niveau des départements IT d’un nombre croissant d’entreprises, avec une tendance à l’externalisation des fonctions à faible valeur ajoutée. « Dans le milieu RH, il nous appartient de donner plus de visibilité à nos offres et de mieux démontrer les gains en efficience que permet une telle démarche. » 

 

En RH, digital rime avec qualité, sérénité, fiabilité

Pour offrir un service de gestion des salaires de qualité, SD Worx et ses cinquante collaborateurs s’appuient à leur tour sur la technologie, qui permet une optimisation et une automatisation des processus, tout en réduisant les risques d’erreur. « La technologie, dans ce contexte, apporte qualité, sérénité et fiabilité à nos clients comme à nos collaborateurs », assure Sébastien Genesca. Elle permet aussi de proposer de nouveaux services. « A la rentrée, par exemple, nous serons en mesure de mettre à la disposition de nos clients de nouveaux outils de gestion, leur permettant de disposer d’indicateurs clés en lien avec la gestion de leurs ressources humaines », poursuit le Managing Director.

La technologie, en outre, apporte bien d’autres avantages. « Par exemple, les métiers RH sont fortement consommateurs de papier. Or, il est aujourd’hui possible de digitaliser la distribution et l’archivage des documents des collaborateurs. Même si, au Luxembourg, c’est loin d’être la norme. Un des challenges est d’inverser la tendance. Dans notre offre de distribution des fiches de paie, le standard est désormais le fichier électronique. L’envoi papier est proposé en option », poursuit Sébastien Genesca.

 

Créer de nouveaux services RH au départ de la technologie

De nouveaux outils informatiques peuvent aussi être mis directement à la disposition des clients de SD Worx, qui agit alors comme conseiller et intégrateur, en mode « as a service ». « Les clients peuvent accéder à notre moteur de paie, développé et maintenu à l’échelle du groupe, mais aussi à d’autres solutions proposées par nos partenaires, en matière de gestion des talents ou du recrutement par exemple, poursuit Sébastien Genesca. Nous pouvons développer un environnement parfaitement intégré. » 

 

L’expertise métier et la technologie, deux atouts complémentaires

Dans la nouvelle vie de Sébastien Genesca, ce n’est cependant plus la technologie qui prime, mais bien le métier et ses besoins. « C’est pour l’expertise métier que nous avons à proposer que nos clients nous font confiance, qu’elle se traduise à travers nos services de gestion de la paie, au sein de notre centre de formation ou dans nos conseils en matière fiscale ou légale, poursuit-il. Dans ce contexte, la technologie est un support, qui nous permet de créer plus de valeur et de proposer des services additionnels. »

Source: itnation.lu